Au nom d’Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux.

Dans le hadith suivant, le Prophète ﷺ catégorise le musulman quant à sa relation avec le Coran. Il est intéressant de lire et de méditer ce hadith pour se rendre compte de nos manquements envers le Livre d’Allah pour pouvoir nous corriger au plus vite inchaAllah.

Le Prophète ﷺ nos dit dans un hadith authentique:

عَنْ أَبِي مُوسَى، عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ:  » المُؤْمِنُ الَّذِي يَقْرَأُ القُرْآنَ وَيَعْمَلُ بِهِ: كَالأُتْرُجَّةِ، طَعْمُهَا طَيِّبٌ وَرِيحُهَا طَيِّبٌ، وَالمُؤْمِنُ الَّذِي لاَ يَقْرَأُ القُرْآنَ، وَيَعْمَلُ بِهِ: كَالتَّمْرَةِ طَعْمُهَا طَيِّبٌ وَلاَ رِيحَ لَهَا، وَمَثَلُ المُنَافِقِ الَّذِي يَقْرَأُ القُرْآنَ: كَالرَّيْحَانَةِ رِيحُهَا طَيِّبٌ وَطَعْمُهَا مُرٌّ، وَمَثَلُ المُنَافِقِ الَّذِي لاَ يَقْرَأُ القُرْآنَ: كَالحَنْظَلَةِ، طَعْمُهَا مُرٌّ – أَوْ خَبِيثٌ – وَرِيحُهَا مُرٌّ

« L’image du Croyant qui récite le Coran et l’applique est celle de l’orange (ou tout fruit sucré et ayant une bonne odeur) : son odeur est bonne et elle a bon goût (suave, sucré). Cliquez pour tweeter

L’image du Croyant qui ne récite pas le Coran et le met en pratique est celle de la datte : elle n’a pas d’odeur et son goût est sucré.

L’image de l’hypocrite qui récite le Coran est celle de la plante aromatique (basilic) : son odeur est bonne et son goût est amer.

L’image de l’hypocrite qui ne récite pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n’a pas d’odeur et son goût est amer » (Rapporté par al Bukhari)

Dans ce hadith le Prophète ﷺ compare la récitation du Coran à l’odeur d’un fruit et la mise en pratique du Coran au gout de ce fruit.

Ensuite, il ﷺ catégorise les gens quant à leur relation avec le Coran (récitation et mise en pratique).

La première catégorie qui est la meilleure, est celle de celui qui récite le Coran et le met en pratique. Il est semblable à l’orange. Il a une bonne odeur et bon goût.

Vient ensuite celle de celui qui ne récite pas le Coran mais le met en pratique. Il sait ce qui se dit dans le Coran et le pratique mais ne le lit pas. Dans ces deux catégories le Prophète ﷺ utilise le mot « croyant » pour complimenter leurs adeptes.

La troisième catégorie concerne les gens qui récitent le Coran mais qui ne l’appliquent pas. En effet, ces personnes se contentent uniquement de la lecture du Coran sans chercher à le comprendre et le mettre en pratique. Cette personne à une bonne odeur, mais son goût est amer.

La quatrième catégorie concerne les gens qui ne récitent pas le Coran ni ne le pratiquent. Ces personnes n’ont ni de goût ni d’odeur.

Il est intéressant de noter que le Prophète ﷺ a placé, dans l’ordre de préférence, la personne qui pratique le Coran sans le réciter avant celui qui le récite sans le pratiquer. Il a également ﷺ a utilisé le mot « hypocrite » pour nommer les gens de la troisième et quatrième catégorie, c’est à dire ceux qui ne mettent pas en pratique le Coran.

 

Alors après avoir lu ce hadith, pose-toi la question suivante:

aujourd’hui, quand tu réfléchis à ta relation avec le coran, tu est plus proche de l’orange, la datte, le basilic ou la coloquinte?

En ce qui concerne le Coran, tu dois avoir de l’ambition. Tu dois soit être une orange ou une datte. Tu dois refuser d’être qualifié de basilic ou de coloquinte.

MAis plus que ça, tu dois atteindre un degré supérieur, le degrés du « meilleur d’entre vous » comme le dit le Prophète ﷺ, ou celui de « rabbany » comme le dit Allah le très Haut. Tu sais qui peut atteindre ce niveau?

C’est celui qui lit le coran, le comprend, le médite, l’applique et l’enseigne.

Le Prophète ﷺ nous dit: « le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran puis l’enseigne » (Al Bukhary)

Ibn Taymiyah qu’Allah le très haut lui fasse miséricorde nous dit à propos de ce hadith:

« Est sous-entendu dans ce hadith l’enseignement de ses mots et de son sens. L’apprentissage de son « sens » est l’objectif principal de l’enseignement de ses « mots » car c’est ceci qui augmente la foi ».

 

Je demande à Allah qu’ll fasse de nous des fervents adeptes du Coran (ahloul al qur’an) et qu’il renforce notre relation avec le coran.

 

Abdel karim

 

4 réponses
  1. Soumeya
    Soumeya dit :

    Ma sha Allah comme d’habitude un texte concis mais pleinement enrichissant et ouvrant la porte de la réflexion et celle de l’envie de la mise en action

    Répondre
      • Soumeya
        Soumeya dit :

        Cela dépand des périodes…on pourrait dire une salade de fruits et d aromates maladroitement dosés ou parfois le bon prends le dessus dans la saveur tout comme parfois cela sera certainement amer etc etc …mais comme vous l’avez soulevé dans votre article nous devons agir pour devenir le meilleur en ce domaine…a commencer par donner le meilleur de nous même.. C’est tout un mode de vie je pense qui évite les inconstances rencontrées les baisses .etc. . Reste a savoir qui agit sur quoi… cause a effet ou ensemble d’éléments liés…

        Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *