Nous allons dans cet article parler du mot « Ghassiq » qui se trouve dans le verset 3 de la sourate « Al Falaq ». Allah le très haut nous dit :

« Contre le mal de l’obscurité (ghassiq) de la nuit quand elle (commence) s’approfondit »

«  وَمِن شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ « 

Le mot « Ghassiq »est donc traduit par l’obscurité de la nuit, mais les savants nous donnent également d’autres sens, si tu n’aimes pas trop lire et que tu préfères une explication vidéo, clique ici !

Pour la majorité des savants, le mot Ghassiq signifie l’obscurité de la nuit, et « Al Ghassiq idha waqab » signifie le début de la nuit, l’heure de la prière de Al Maghreb pour être plus précis.

Pour affirmer ce premier sens, ils s’appuient sur le verset suivant dans lequel Allah le très haut nous dit :

{Accomplis la Ṣalāt au déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit, et [fais] aussi la Lecture à l’aube, car la Lecture à l’aube a des témoins} (Al Isra 78)

 » أَقِمِ الصَّلَاةَ لِدُلُوكِ الشَّمْسِ إِلَىٰ غَسَقِ اللَّيْلِ وَقُرْآنَ الْفَجْرِ ۖ إِنَّ قُرْآنَ الْفَجْرِ كَانَ مَشْهُودًا » الإسراء 78

Allah le très haut nous recommande donc d’entrer dans sa protection contre le mal de la nuit,  et tout ce qui s’y passe.

Si observe bien, on voit bien qu’Allah le très haut ne nous demande pas de rechercher protection auprès de lui contre la nuit dans sa généralité, car dans la nuit s’y trouve également beaucoup de bien tel que le dernier tiers de la nuit, la descente d’Allah le très haut au dernier premier ciel de ce bas monde, la prière noctule, la récitation du Coran, le repos…

Il n’échappe à personne que plus il fait sombre et plus le mal se propage, plus les gens changent et modifient leurs comportements car ils se croient cachés par la l’obscurité de la nuit, ils se permettent donc des choses qu’ils n’oseraient jamais faire le jour.

Beaucoup de gens, surtout les enfants, ont peur la nuit et ont besoin d’être rassurés par la lumière. Car il n’échappe à personne que c’est pendant la nuit que se propagent les shayatin Jinn et humains, les animaux nuisibles tels que les rats, les souris, les renards, les sangliers…

La tromperie, les crimes, les vols, les délits et le mal y sont également très présents. Les histoires les plus farfelues se passent la nuit.

Pour le deuxième, certains savant expliquent le mot ghassiq par « les nuits de pleine lune » car le Prophète ﷺ a dit à ‘Aïsha (qu’Allah l’agrée) une nuit alors qu’ils se promenaient : « demande protection contre ça, et il montra la pleine lune, car c’est le ghasiq idha waqab » (rapporté par l’imam Ahmed et At Tirmidhi)

القمر ليلة تمامه: قال النبي ﷺ عندما كان ماشيا مع عائشة: استعيذي بالله من هذا فهو الغاسق إذا وقب (إسناد صحيح). الحديث رواه الإمام أحمد والترمذي والنسائي في الكبرى . وصححه الألباني ، وحسّنه الأرنؤوط

Les nuits de pleine lune sont les nuits dans lesquelles se passent le plus de choses mauvaises, dans lequelles les dangers sont présents.

C’est prouvé statistiquement que pendant ces nuits les accidents y sont plus fréquents que d’habitude et les délits aussi (les hôpitaux et commissariats sont remplis). Également beaucoup de gens sont touchés par l’insomnie pendant les nuits de pleine lune. C’est pour cela que dans les mythes des non musulmans, la pleine lune est vue comme quelque chose de terrible avec la sortie des loups garou, des vampires…

Pour parer à tout ça, l’islam nous conseille de jeûner ces trois jours de pleine lune , cela permet de réduire la ruse de shaytan. Notre religion est complète, parfaite !

Il également été dit que Al ghassiq représente tout ce qu’on ne voit pas comme les chayatin, les microbes, les maladies, le mauvais œil, la sorcellerie… dans tous les temps et en tout lieu.

C’est pour tout cela qu’il est très recommandé de chercher la protection d’Allah avant le coucher du soleil notamment par les adhkar, invocation du soir !

Allah est le plus savant !

Al Falaq, nous récitons cette sourate quotidiennement dans nos prières et invocations, tout comme sourate An Nas, mais connaissons-nous réellement le sens de ce mot « Al Falaq »?

Si tu n’aimes pas trop lire, regarde la vidéo: clique ici !

Le mot « Al Falaq », traduit par « l’aube naissante » vient du verbe arabe Falaqa yafliqou qui signifie le fait de « fendre » quelque chose, « de la fissurer » ou encore de la « déchirer ».

Pour nous expliquer le mot « Al Falaq », les exégètes ont deux avis. Certains l’explique par son sens général alors que d’autres l’expliquent par son sens particulier.

Je m’explique:

De son sens général, Al Falaq signifie la fissure, la déchirure qui renvoie au début de la création car si on remarque bien, car Toute créature a besoin de ce processus de fissure et de déchirement pour vivre. Prenez l’exemple de la plante, elle est obligé de fendre la graine pour pouvoir grandir. Nous avons également l’exemple de l’animal qui se trouve dans la coquille de l’œuf, il doit obligatoirement fendre la coquille pour vivre et c’est également la même chose pour tout mammifère car la naissance de tout mammifère passe par ce processus de déchirement, de fissure.

Allah le très haut nous dit dans ce sens :

{ C’est Allah qui fait fendre la graine et le noyau : du mort il fait sortir le vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc vous laissez-vous détourner ?} (Sourate Al An’am v.95)

 » إِنَّ اللَّهَ فَالِقُ الْحَبِّ وَالنَّوَىٰ ۖ يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَمُخْرِجُ الْمَيِّتِ مِنَ الْحَيِّ ۚ ذَٰلِكُمُ اللَّهُ ۖ فَأَنَّىٰ تُؤْفَكُونَ »

D’autres savants (la majorité), prennent le sens particulier du mot Al Falaq qui fait référence à l’aube. En effet, l’aube respecte ce processus d’Al Falaq (de fissure), car la lumière du jour vient fendre l’obscurité de la nuit ou encore la nuit est déchirée par le lumière du jour.

Allah le très haut nous dit dans ce sens :

{ Fendeur de l’aube, Il a fait de la nuit une phase de repos; le soleil et la lune pour mesurer le temps. Voilà l’ordre conçu par le Puissant, l’Omniscient.} (Al An’am v.96)

 » فَالِقُ الْإِصْبَاحِ وَجَعَلَ اللَّيْلَ سَكَنًا وَالشَّمْسَ وَالْقَمَرَ حُسْبَانًا ۚ ذَٰلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ »

Dans cette sourate, Allah le très haut nous recommande d’entrer en protection auprès de lui, de sa lumière, contre l’obscurité de la nuit et tous les maux qu’elle contient.

Nous pouvons donc traduire le mot « rabbi al falaq » par « le seigneur de la création » ou « le seigneur de l’aube naissante ».

Allah est le plus savant !

Comme pour le mot « Al waswãs », nous trouvons le mot « Al Khannas » dans le quatrième verset de la sourate « An Nãs » (les hommes) dans lequel Allah le très haut dit :

« مِنْ َشرِّ الوَسْوَاسِ اْلخَنَاسِ« 

« Contre le mal du mauvais conseiller, furtif, »

Le mot « Al Khannas » traduit par « le furtif » vient du verbe arabe « Khanassa/yakhnissou » qui signifie « disparaître », « se mettre en retrait », ou encore «fuir».

Allah le très haut nous indique que shaytan est un «Al Khannas », c’est-à-dire qu’il s’écarte de l’homme et qu’il le fuit, mais comment et pourquoi ?

Comme nous l’avons vu dans le cours précédent, Shaytan approche l’homme pour lui murmurer et lui insuffler des mauvaises choses. Il s’approche de l’homme insouciant, de l’homme qui ne se rappelle pas Allah le très haut. Par contre, dès le serviteur se rappelle d’Allah et l’évoque, Shaytan s’enfuit, il disparait et se cache (Al Khannas).

Bien sûr, lorsque l’on parle de l’évocation d’Allah (le dhikr) on entend l’évocation de langue mais surtout celle du cœur qui est la plus importante, Allah le très haut nous dit :

{Et n’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier.} (sourate Al Kahf v.28)

 » ولا تطع من أغفلنا قلبه عن ذكرنا واتبع هواه وكان أمره فرطا » (الكهف 28)

Après cette explication, nous pouvons traduire le mot « Al Khannas » par « celui qui disparait à l’évocation d’Allah ».

Dans le Coran, nous trouvons un mot très proche de « Al Khannas », c’est le mot « Al Khounnas » qui désigne les planètes (ou étoiles) que l’on voit la nuit mais qui disparaissent avec la lumière du jour. Allah le très haut nous dit dans sourate At Takwir :

{Non ! Je jure par les planètes qui disparaissent}

« فَلَا أُقْسِمُ بِالْخُنَّس »  (التكوير 15)

Pour finir, je conseillerai mes frères et sœurs, surtout ceux qui sont dérangés par les insufflations de Shaytan (Al waswas, Al Khannas), de rechercher la guérison dans l’évocation d’Allah le très haut (lecture du coran, dhikr, invocation, rappel…).

Et n’oubliez pas que ces mauvaises insufflations peuvent venir des jinns mais également des hommes comme expliqué dans le dernier verset de sourate An Nãs :

{qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain} (An Nas v.6)

« مِنَ الْجِنَّةِ وَالنَّاسِ » (الناس 6)

Allah est le plus savant.

Al waswas, tout le monde à déja entendu ce mot plusieurs fois dans sa vie. En effet, Nous trouvons le mot « al waswas » dans le quatrième verset de sourate An Nãs, dans lequel Allah le très haut nous dit :

« مِنْ َشرِّ الوَسْوَاسِ اْلخَنَاسِ« 

« Contre le mal du waswas (le mauvais conseiller), furtif, »

Al waswãs, est donc traduit par « le mauvais conseiller ». En réalité, « al waswas » a le sens du « mouwaswis » qui signifie littéralement « celui qui murmure », « celui qui chuchote ».

Allah le très haut décrit Shaytan comme étant « al waswas », celui qui murmure, car en effet, le murmure, le chuchotement ou encore les insufflations sont les armes premières qu’utilisent Shaytan pour égarer l’Homme.

Shaytan murmure dans la poitrine de l’homme qui est insouciant, qui néglige l’évocation d’Allah le très haut (le dhikr).

Bien entendu ce murmure (al waswas) ne s’entend pas mais on peut observer ses effets malheureusement (égarement, désobéissance, négligence des obligations religieuses…).

Ce chuchotement est la cause du premier péché d’Adam ﷺ, Allah le très haut nous dit :

 » فَوَسْوَسَ لَهُمَا الشَّيْطَانُ لِيُبْدِيَ لَهُمَا مَا وُورِيَ عَنْهُمَا مِن سَوْآتِهِمَا وَقَالَ مَا نَهَاكُمَا رَبُّكُمَا عَنْ هَٰذِهِ الشَّجَرَةِ إِلَّا أَن تَكُونَا مَلَكَيْنِ أَوْ تَكُونَا مِنَ الْخَالِدِينَ  » الأعراف 20

{Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché -leurs nudités -leur chuchota, disant: « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels} (Al A’rãf 20)

Il faut noter également que tout homme est confronté à ces insufflations, que l’on nomme « Waswassa » ou encore « Wiswãs » et que nous sommes récompensés lorsque nous les repoussons.

Pour finir, Allah le très haut nous informe dans plusieurs versets que Shaytan est un ennemi déclaré. Cet ennemi a un avantage sur nous car nous ne le voyons pas et ceci est un véritable problème. Comment se défendre d’un ennemi que l’on ne voit pas?

Par sa miséricorde, Allah le très haut nous informe sur Shaytan « al waswas » et surtout son mode opératoire qui est le murmure, le chuchotement.

Il est donc possible de traduire le mot « Al waswas » par « Celui qui murmure sans arrêt ».

Protégeons-nous de Shaytan, al waswas, par l’évocation d’Allah (le dhikr) et son rappel.

Allah est le plus savant.

Qu’Allah le très haut nous préserve tous de Shaytan et de son armée.

Amine.