Les vérités et les certitudes les plus évidentes sont parfois celles que l’on occulte le plus. Laissez-moi commencer cet article par une de ces vérités  trop souvent oubliée, et qui pourtant, en est une qui, de près ou de loin,  nous a tous touché, nous touche et nous touchera. 

C’est une vérité qui est évoquée, rappelée et rappelée plusieurs fois dans le Coran, mais y a-t-il encore quelqu’un pour l’écouter plus que l’entendre, pour la comprendre plus que de la lire, pour la méditer afin d’en espérer l’impact dans nos cœurs, nos vies… et il n’y a de force et de puissance que par Allah, on ne peut vouloir que si Allah veut.

La cause de cet oubli n’est autre que la dureté de nos cœurs, nos cœurs sont malades. Pour beaucoup, la maladie de notre époque est le cancer, et il est vrai que cette maladie fait beaucoup de dégâts, mais je connais une maladie bien plus dangereuse, car celle-ci a un impact direct sur la foi, la religion, le bas monde et l’au-delà, alors que le cancer lui n’impacte de base que le bas monde de la personne : c’est la maladie de la dureté du cœur. Le cancer attaque le corps alors que la dureté du cœur attaque la partie la plus importante de l’être humain. Cette maladie est très grave mais concrètement que faisons-nous réellement pour la soigner ?


C’est donc cette dureté du cœur qui nous fait oublier cette vérité qui est peut-être la seule question sur laquelle les hommes ne divergent pas ! Cette vérité est la parole d’Allah Le Très Haut (sens des versets):

{En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi, ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur} (Az Zumar 30 et 31).


Et oui mon frère, tu vas mourir… comme toi ma sœur, tu vas mourir. Nous allons tous mourir comme se fût le cas pour le Prophète ﷺ, comme Abu bakr, Omar, Othman, ‘Aly… [ qu’ Allah les agréé ]. Allah le très haut nous dit (sens des versets):

{Toute âme goûtera la mort. Ensuite c’est vers Nous que vous serez ramenés} (Al ‘Ankabout 57)
Nous allons tous mourir, sauf Allah le Très Haut, al Hayy, al Qayyum.

La mort, qu’est-ce que c’est?


La mort en deux mots, c’est la séparation de l’âme et du corps. Elle est également décrite comme un malheur dans le Coran ; Allah Le Très Haut nous dit (sens des verset): {si vous êtes en voyage dans le monde et que le malheur de la mort vous frappe} (Al Maïda 106).

Malheureusement nous vivons dans un malheur plus grave et plus dangereux que la mort…

Un malheur plus grave que la mort?


La mort est un malheur certes, mais il y a un malheur plus grand, qui fait des ravages et qui rajoutera au malheur du malheur de la mort si on ne s’en réveille pas avant : c’est celui l’insouciance.

Le Prophète ﷺ nous conseille de nous rappeler de la mort, il nous dit : « Augmentez le rappel de la destructrice des plaisirs (la mort) ». Rappelle-toi de la mort, la tombe, les questions, le pont, le jugement, les feuillets.
Allah Le Très Haut nous dit (sens des versets): {Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.} (Al Mulk 2). Les savants nous disent que ce qui est voulu par le meilleur en œuvre est : « celui qui se rappelle le mieux de la mort ». Et celui qui se rappelle de la mort se prépare à celle-ci.


Un pieux prédécesseur disait :   » Celui qui se rappelle de la mort profite de trois choses :

L’empressement dans le repentir, l’énergie dans les adorations et la satisfaction du coeur.

Alors que celui qui oublie la mort est châtié par trois choses :

Le retard dans le repentir, la fainéantise dans l’adoration et la non-satisfaction du cœur « .

{En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi, ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur} (Az Zumar 30 et 31).


Honnêtement, est-ce que tu t’es déjà dit qu’aujourd’hui peut être ton dernier jour et que cette prière peut être ta dernière prière ?


Un jour, un de mes chouyoukh, mon professeur, mon frère, mon ami s’est levé un vendredi, comme tous les vendredis. Il s’est préparé comme il en avait l’habitude. Il s’est préparé pour faire le sermon du vendredi comme à son habitude. Il est parti à la mosquée avec sa femme et ses enfants. Il a fait le discours qui avait pour sujet l’histoire de Souleyman (que la paix soit sur lui). Après la salat, de retour à la maison avec sa famille, il s’allongea pour se reposer, et vous savez quoi ?…il ne s’est jamais réveillé… Il n’avait aucun problème de santé et n’avait que 36 ans.(qu’Allah lui fasse miséricorde)

{En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi, ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur} (Az Zumar 30 et 31).

La cause de notre insouciance:


Savez-vous quelle est en réalité la cause de notre insouciance face à la mort ? Savez-vous quel est la base de tous nos problèmes ? 
Allah Le Très Haut nous répond par ce verset :

{Mais, vous préférez plutôt la vie présente, alors que l’au-delà est meilleur et plus durable} (Al A’la 16)
Et oui, c’est l’amour de ce bas monde :

{Mais vous aimez plutôt [la vie] éphémère, et vous délaissez l’au-delà.} (Al Qiyamah 20)


Tu enterres le souvenir de la mort, trop préoccupé par ce bas monde, son décor, la mort pourrait te laisser plein de remords.
Tu délaisses tes prières, tes adorations, trop occupé par ce bas monde, ses distractions, La mort n’est pas une option.
Tu négliges al fajr au petit jour, le sommeil est ton grand amour, la mort après toi accourt.
Tu ne jeûnes pas et éloignes ce pilier loin sur la bordure, trop attaché à la nourriture, la mort ne l’oublie pas, est sûre.
Avare de ta zakat, des aumônes, l’argent tu en as fait ta méthadone, la mort n’a pas de substitut et pourrait te laisser aphone.
Tu manges l’argent illicite, sous les euros tu t’abrites, la mort jamais ne t’évite.  

Adepte de la fornication, luxure, amour, tes passions, la mort est sans négociation.

{En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi, ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur} (Az Zumar 30 et 31).


Mon frère, ma sœur, ne soyez pas de ceux qui vivent dans l’insouciance, ne soyez pas de ceux que ce bas monde a trompé.

{Ô hommes ! La promesse d’Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper, et que le grand trompeur (Satan) ne vous trompe pas à propos d’Allah !Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour ennemi. Il ne fait qu’appeler ses partisans pour qu’ils soient des gens de la Fournaise.Ceux qui ont mécru auront un dur châtiment, tandis que ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres auront un pardon et une grosse récompense.} (Fatir 5 à 7)

Quelques conseils pour se rappeler la mort :

– Visiter les tombes (en veillant à ne pas dépasser les limites de ce qui est prescrit)

– Assister aux lavages mortuaires- Assister aux enterrements – Visiter les malades,

– Lire le Coran en le comprenant et le méditant,

– Se contenter de ce que l’on a, celui qui se contente de peu ne manque de rien,

– Se rappeler que l’on va mourir, comme tout le monde. Les meilleurs des hommes sont partis.


{En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi, ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur} (Az Zumar 30 et 31)


0 Allah, fais-nous mourir musulmans, O Allah facilite nous l’agonie de la mort. O Allah, fais en sorte que nos dernières oeuvres soient les meilleures, O Allah, fais de nos derniers jours des jours de piété. O Allah accorde-nous une mort dans ton obéissance et préserve-nous d’une mort dans ta désobéissance. O Allah, accorde-nous avant notre mort le repentir, pendant notre mort l’attestation de foi et après notre mort Ta Miséricorde. O Allah préserve-nous de l’insouciance et fais en sortes que nos efforts soient dirigés vers l’au-delà.